Qui furent les premiers kosovars ?

La question des origines est centrale au Kosovo car Serbes et Albanais puisent dans l’histoire les arguments pour justifier leur domination de la région.* Depuis plus d’un siècle, le Kosovo est la cible s’une surenchère idéologique. Les nationalismes serbes et albanais le considèrent comme le berceau de leur identité et ne sont dès lors prêts à aucun compromis à propos de cette région.
Les programmes scolaires et les historiens ne cessent de se quereller sur la question des premiers habitants du Kosovo. On fait remonter la présence des premiers serbes au Kosovo aux VIème et VIIème siècles. Les Slaves se seraient installés tardivement au Kosovo occupant d’abord d’autres régions des Balkans. Les Albanais cherchent à retarder le plus possible cette installation et les manuels parlent d’une arrivée au XIème siècle. Il faut toutefois se rendre à l’évidence : la toponymie de la région en fait une région slave, les réseaux des villes et des villages étant largement constitués par les slaves. Il est très délicat d’expliquer l’arrivée des Albanais et leurs origines dont il est seulement mention dans des textes byzantins au XIème siècle. Bref, l’origine des albanais et de la langue albanaise reste un mystère.

Pour justifier leur présence, les albanais mettent l’accent sur la théorie des origines illyriennes qui a un double atout. Elle permet d’expliquer l’origine de ce peuplement mais surtout d’en faire le plus ancien peuple habitant la région. Deux origines sont prêtées aux Albanais, il s’agirait d’ancêtres des Thraces ou des Illyriens. Le débat relève toutefois plus de la science-fiction que la science. Le problème est que l’on ne dispose d’aucun fait étayant l’une ou l’autre des théories. Quelques éléments sont toutefois acquis. Les Albanais sont issus des Balkans et non d’une zone extérieure. Mais pourquoi supposer qu’ils seraient un peuple plus sédentaire alors que l’ensemble des Balkans se caractérise par des populations mouvantes ? De plus les Illyriens ont habité de vastes zones des Balkans. Dès lors il est très peu probable que les Albanais en soient les seuls descendants. Tout peuple dans les Balkans est issu d’un métissage.
On connaît également l’existence de la tribu des Dardaniens, appartenant aux illyriens sur le territoire du Kosovo. D’ailleurs la mention de la Dardanie est partout présente au Kosovo, comme celle de Dalmatie en Croatie.
Là encore, le problème se pose quand l’histoire est manipulée afin de soutenir des thèses nationalistes et racistes, visant à justifier l’existence d’un peuple pur et légitime dominateur d’une région. Pour avancer, la recherche historique dans cette région devrait pouvoir s’affranchir des revendications politiques. L’existence éternelle et fantasmée des frontières est le fait de tous les processus de construction d’Etat-Nation artificiel. Rappelons-nous les cartes de la « France » à l’époque néolithique proposées aux élèves français…
*Cette partie est tirée des travaux de Jean-Arnault Dérens, Le Piège du Kosovo, Paris, Non Lieu, 2006